LS1 Index du Forum

LS1
Bienvenue dans un nouveau monde, un monde d'hypokhâgneux et de littérature, bienvenue en LS1 ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'Enéide (autre fiche)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Cours -> Latin débutant
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Camille BLEUNVEN


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2011
Messages: 29

MessagePosté le: Ven 24 Fév - 18:08 (2012)    Sujet du message: L'Enéide (autre fiche) Répondre en citant

Enéide,


- Virgile -


Champ I :


Introduction  [1, 1-11]
Citation:
Sujet de l'Énéide et invocation à la muse
Citation:

Les premiers vers, suivis d'une invocation à la Muse, présentent d'emblée le sujet de l'oeuvre : l'arrivée du Troyen Énée en Italie et les combats qu'il dut mener avant son installation dans le Latium ; bien que protégé par le destin, il fut longtemps la victime des dieux et de Junon en particulier (1, 1-11).

Junon pousse les Troyens en Libye [1, 12-222]
Citation:
Junon écarte les Troyens d'Italie (1, 12-80)
Citation:

Junon rêvait de la suprématie pour Carthage. Mais, connaissant les arrêts du destin, elle pressentait la victoire future de Rome, nouvelle Troie, sur Carthage (1, 12-22).
Citation:

Depuis longtemps hostile aux Troyens, pleine de rancoeur et de jalousie à l'égard de Pâris, de Dardanus et de Ganymède, elle malmenait sur la mer les exilés Troyens (1, 23-33).
Citation:

Irritée de les voir s'approcher de l'Italie et ressassant ses vieilles rancoeurs, évoquant la tempête soulevée par Pallas Athéna contre les Argiens et Ajax, se sentant humiliée et limitée dans son pouvoir, elle songe à déchaîner elle aussi une tempête contre les Troyens (1, 34-49).
Citation:

Aussitôt, Junon se rend auprès du dieu Éole, préposé par Jupiter à tenir les vents enchaînés dans de sombres cavernes et, flattant habilement le docile Éole, lui promettant une nymphe pour épouse en guise de récompense, elle le convainc de déchaîner une tempête (1, 50-80).
Citation:

La tempête - Les Troyens en péril (1, 81-123)
Citation:

Un seul geste d'Éole libère les vents, déchaînant la tempête et les ouragans. Les Troyens se sentent en péril et Énée est désespéré, regrettant de n'être pas mort à Troie, comme nombre de ses compagnons d'armes (1, 81-101).
Citation:

Le navire d'Énée est mis à mal; trois bateaux sont projetés sur des récifs, trois autres échouent dans des bas-fonds; Oronte et ses Lyciens sont engloutis avec leur navire; des naufragés surnagent; d'autres vaisseaux sont gravement endommagés (1, 102-123).
Citation:

Les Troyens accostent en Libye (1, 124-179)
Citation:

Neptune constatant la tempête provoquée par Junon reproche aux vents et à Éole d'avoir outrepassé leurs pouvoirs (1, 124-141). Puis, tel un héros pieux apaisant les passions d'un peuple révolté, il ramène le calme sur la mer, avant de reprendre sa course (1, 142-156).
Citation:

Les Troyens épuisés découvrent sur le rivage de Libye un endroit protégé où amarrer leurs bateaux (1, 157-169). Énée et les rescapés de sept navires débarquent, s'installent sur la plage, vont récupérer dans les bateaux armes et vivres et s'activent à préparer un repas (1, 170-179).
Citation:

Énée se conduit en chef responsable (1, 180-222)
Citation:

Énée, s'inquiétant des autres bateaux de sa flottille, scrute en vain la mer mais est mis sur la trace d'une harde de cerfs. En chasseur expérimenté, il abat sept bêtes qu'il distribue aux sept équipages des navires rescapés (1, 180-194).
Citation:

Il cherche ensuite à rendre courage à tous ses compagnons : il leur distribue le vin reçu en Sicile et, évoquant leurs épreuves passées, sans laisser paraître son angoisse, il leur parle de jours meilleurs, où Troie renaîtra (1, 195-209).
Citation:

Après un repas copieux sur la plage, partagés entre la crainte et l'espoir, tous évoquent les disparus. Énée en particulier gémit sur le sort de ceux qu'il sait ou croit morts (1, 210-222). 

Jupiter et Vénus aident Énée [1, 223-417]
Citation:
Vénus implore Jupiter (1, 223-253)
Citation:

Dans le ciel, Vénus implore son père en faveur des Troyens. Fine diplomate, elle flatte Jupiter, insiste sur la piété de ses protégés, lui rappelle ses promesses de faire naître des Troyens le peuple destiné à régner sur l'univers (1, 223-237).
Citation:

Elle compare les épreuves que leur inflige Junon au sort d'Anténor, un autre rescapé de Troie, établi en Illyrie (1, 238-253).
Citation:

Jupiter prophétise la grandeur de Rome (1, 254-304)
Citation:

Jupiter rassure Vénus sur le sort des Troyens et l'avenir d'Énée, puis entreprend de brosser un tableau de l'histoire de Rome avant sa fondation : guerre entre Troyens et Rutules ; fondation de Lavinium ; mort et divinisation d'Énée après trois ans ; règne d'Ascagne-Iule pendant trente ans ; fondation d'Albe la Longue ; dynastie albaine de race troyenne pendant trois cents ans ; naissance des jumeaux (1, 254-274).
Citation:

Il annonce ensuite la fondation de Rome ; l'empire universel de la nouvelle Troie, après la conquête romaine de la Grèce, présentée comme l'ultime vengeance des Troyens ; le revirement de Junon elle-même et enfin l'avènement d'Auguste-César, descendant des Troyens et instaurateur de la paix (1, 275-296).
Citation:

Il dépêche enfin à Carthage son messager Mercure, qui inspire à Didon et aux Carthaginois des sentiments bienveillants à l'égard des Troyens (1, 297-304).
Citation:

 Une inconnue informe Énée sur Didon (1, 305-368)
Citation:

Entre-temps, Énée explore les lieux, quand sa mère Vénus se présente à lui sous les traits d'une jeune chasseresse. Sans la reconnaître, bien que pressentant sa qualité de déesse, il l'interroge sur le pays où il a échoué (1, 305-334).
Citation:

La chasseresse, sans révéler son identité, le renseigne sur l'histoire de Carthage et de sa fondatrice : Didon avait épousé en Phénicie le riche Sychée, assassiné secrètement par le roi de Tyr, son beau-frère Pygmalion, jaloux de ses richesses. Un jour le fantôme de Sychée révéla à Didon le crime de Pygmalion et lui conseilla de fuir, en lui disant où se trouvaient des trésors cachés. Didon s'embarqua et arriva en Libye avec ses partisans et ses richesses ; elle se procura le territoire où s'élève maintenant sa ville (1, 335-368).
Citation:

L'inconnue écoute Énée et le rassure (1, 369-417)
Citation:

À son tour, Énée renseigne l'inconnue sur son passé et sur le but que lui dicte le destin : il veut gagner l'Italie pour y installer les Pénates de Troie arrachés à l'ennemi ; mais, victime d'une tempête, il a échoué, avec sept navires, sur les côtes de Libye (1, 369-384).
Citation:

L'assurant de la protection des dieux, l'inconnue engage Énée à se présenter à la reine des lieux et lui annonce, sur la foi d'un présage, le sauvetage de la flotte qu'il croyait perdue (1, 385-401).
Citation:

Énée reconnaît alors Vénus qui disparaît aussitôt, le laissant quelque peu frustré. Mais elle le soustrait auparavant à la curiosité des Libyens, en l'enveloppant d'un nuage, avant de rejoindre sa demeure de Chypre (1, 402-417).

Énée découvre Carthage [1, 418-578]
Citation:
Carthage ville naissante (1, 418-449)
Citation:

Énée et Achate, parvenus sur une colline proche de la ville, à l'abri de leur nuage, voient s'édifier une ville moderne et imposante, en proie à une activité fébrile, comparable à celle que déploient des abeilles (1, 418-436).
Citation:

Ne pouvant s'empêcher de comparer sa situation à celle de ces heureux Tyriens, Énée se mêle à la foule, sans être vu (1, 437-449).
Citation:

Le temple de Junon et les souvenirs de Troie (1, 450-493)
Citation:

Tout en attendant la reine au pied du temple, Énée en examine diverses représentations figurant des scènes de la guerre de Troie. Ce spectacle, témoignant de l'admiration et de la compassion à l'égard des héros troyens, ranime son courage (1, 450-463).
Citation:

Sont évoqués les combats devant Troie, mais surtout les déboires troyens : massacre au camp de Rhésus et mort du fils de Priam Troïlus, vaine démarche des suppliantes troyennes auprès de Pallas, et enfin démarche de Priam auprès d'Achille, obtenant que lui soit rendu le cadavre d'Hector (1, 464-487).
Citation:

Quelques scènes évoquent ensuite l'action d'Énée à Troie, les armées venues de l'Orient et les Amazones (préfiguration de Didon ?), servant en quelque sorte de transition à la suite du récit (1, 488-493).
Citation:

Didon accueille les compagnons d'Énée (1, 494-578)
Citation:

Énée, toujours invisible, aperçoit Didon venant s'installer sur un trône devant le temple, et découvre une reine puissante, respectée, résolue, équitable et efficace. Soudain, heureux autant qu'effrayés, Énée et Achate reconnaissent quelques-uns de leurs compagnons rescapés en train de s'avancer en suppliants vers la reine, au milieu des protestations de la foule (1, 494-519).
Citation:

Le vieil Ilionée, leur porte-parole, implore la bienveillance d'une reine protégée de Jupiter et éprise de justice. Lui demandant sa protection, il l'informe sur leur aventure et la rassure sur leurs intentions. Surpris de l'hostilité rencontrée, il finit par évoquer la possibilité d'un châtiment divin, et surtout le retour possible de leur chef, le juste, le pieux, le vaillant Énée. Il demande comme seule faveur de pouvoir réparer les navires, afin de gagner l'Italie avec Énée, ou sinon, la Sicile, où ils sont assurés d'un bon accueil (1, 520-560).
Citation:

Didon alors les rassure, justifiant l'accueil hostile des Libyens par la jeunesse de son royaume. Elle promet aux Troyens de faciliter leur départ pour l'Italie ou la Sicile, mais leur propose plutôt de partager le pouvoir avec elle, souhaitant comme eux le retour d'Énée vivant (1, 561-578).

Didon et Énée - Vénus et Cupidon [1, 579-756] 
Citation:
Didon accueille Énée (1, 579-642)
Citation:

Réconfortés par cette vue, Énée et Achate sont tentés de révéler leur présence ; soudain, le nuage disparaît et Énée apparaît miraculeusement transfiguré. Il se présente alors à Didon, la remercie pour sa compassion et sa bonté, et lui souhaite la bénédiction des dieux, avant de serrer les mains de ses compagnons retrouvés (1, 579-612).
Citation:

Revenue de sa stupeur, Didon se montre avertie des malheurs des Troyens et disposée à les secourir. Décrétant des actions de grâces aux dieux et faisant livrer des animaux aux Troyens restés sur le rivage, elle introduit ses hôtes dans le palais où se prépare un somptueux festin (1, 613-642).
Citation:

Vénus substitue Cupidon à Ascagne (1, 643-694)
Citation:

Énée charge alors Achate de retourner aux navires et d'en ramener Ascagne et des présents, parures princières sauvées du sac de Troie, qu'il destine à Didon (1, 643-656).
Citation:

Entre-temps Vénus imagine un stratagème pour protéger Énée contre Junon et demande le concours de son fils Cupidon, le puissant dieu de l'Amour. Elle lui suggère de se substituer momentanément à Ascagne afin d'inspirer à Didon une passion brûlante pour Énée, tandis qu'elle emportera Ascagne endormi à Chypre. Cette suggestion est immédiatement adoptée (1, 657-694).
Citation:

Didon prise au piège de Cupidon (1, 695-756)
Citation:

Didon accueille les Troyens dans un cadre luxueux où se déroule un banquet fastueux tant par les mets que le nombre des serviteurs. Les présents des Troyens et le jeune Iule/Cupidon émerveillent les nombreux Tyriens présents mais surtout la reine, qui tombe sous le charme de Cupidon déguisé, jouant son rôle à la perfection (695-722).
Citation:

Didon procède ensuite aux libations à l'aide de la coupe ancestrale des Tyriens et invoque solennellement Jupiter, Bacchus et Junon, saluant ce jour comme une fête pour Tyriens et Troyens ; la coupe se transmet aux convives, tandis qu'un poète savant chante les phénomènes astronomiques et les origines des vivants (723-747).
Citation:

Passionnément amoureuse, Didon cherche à prolonger la fête, posant à son hôte mille questions sur Troie, et l'invitant enfin à raconter la chute de la ville et ses propres aventures (748-756).




Champ II :

Cheval et Grecs dans Troie [2, 1-267]

Citation:
Récit d'Énée.  Surprenante offrande à Pallas  [2, 1-56]
Citation:

À la demande de Didon, Énée accepte de raconter les derniers moments de Troie, malgré l'heure avancée et la douleur que provoque en lui cette évocation. Pour simuler leur départ, les Grecs vont se cacher dans l'île voisine de Ténédos, en laissant sur le rivage un énorme cheval de bois, soi-disant pour faire une offrande à Pallas, mais en fait c'est un piège de guerre (2, 1-24).
Citation:

Les Troyens, heureux du départ de leurs assaillants, examinent le cheval avec curiosité, partagés entre confiance et défiance, tandis que le prêtre Laocoon les met en garde (2, 25-56).
Citation:

Le traître Sinon explique sa présence à Troie [2, 57-144]
Citation:

À ce moment, des bergers amènent au roi Priam un jeune Grec qui s'est livré à eux ; hostiles a priori mais intrigués, les Troyens interrogent le captif, qui d'emblée réussit à les apitoyer. C'est Sinon (2, 57-73).
Citation:

Le prisonnier explique qu'il fut contraint de fuir le camp grec, où il était tombé en disgrâce après la mort de Palamède, son compagnon d'armes, victime d'une injustice d'Ulysse. Comme il avait juré de venger son camarade, Sinon était à son tour devenu la cible d'Ulysse, qui cherchait à le perdre par tous les moyens (2, 74-104).
Citation:

Sinon poursuit son récit devant les Troyens de plus en plus intéressés. Selon lui, les Grecs qui désiraient rentrer chez eux auraient été informés par un oracle d'Apollon qu'ils n'obtiendraient des vents favorables qu'en sacrifiant un Argien ; pressé par Ulysse, Calchas avait fini par le désigner, lui Sinon, comme victime (2, 105-131).
Citation:

Il s'était enfui le jour prévu pour le sacrifice et s'était caché en attendant le départ des Grecs. Aujourd'hui, privé de sa patrie et de ses proches, il en était réduit à implorer la pitié des Troyens (2, 132-144).
Citation:

Les Troyens abusés par Sinon et par la mort de Laocoon [2, 145-227]
Citation:

Avec un art consommé de la duplicité, Sinon explique la signification du cheval aux Troyens et à Priam, qu'il réussit même à apitoyer. Il leur donne l'impression de les aider, en leur révélant les secrets des Grecs (2, 145-161).
Citation:

Selon lui, Pallas-Athéna, protectrice immémoriale des Grecs, avait été offensée par l'impiété de Diomède et d'Ulysse, qui avaient dérobé de son sanctuaire troyen le Palladium ; la déesse avait manifesté son mécontentement par des prodiges (2, 162-175).
Citation:

Sur les conseils de Calchas, poursuit Sinon, les Grecs sont retournés à Mycènes pour en ramener des armes et le Palladium, – condition exigée par la déesse pour anéantir Troie –, tout en bénéficiant à nouveau de la faveur divine. Le cheval laissé sur le rivage est une offrande à Minerve (Pallas), pour expier leur sacrilège. Les proportions gigantesques du cheval doivent en principe empêcher les Troyens de l'introduire dans leurs murs (en réalité, elles ont pour but de les y pousser, puisque un oracle aurait annoncé un désastre pour les Troyens si ils profanaient la statue, mais que, s'ils l'introduisaient dans la ville, ils porteraient la guerre en Grèce même). Ce récit plein d'astuce emporte la conviction de ses interlocuteurs (2, 176-198).
Citation:

À cela vient s'ajouter la mort tragique du Troyen Laocoon et de ses fils, étranglés par deux serpents sortis de la mer, ce qui est immédiatement interprété comme une manifestation de la colère divine. Laocoon avait en effet manifesté son opposition au projet troyen d'introduire le cheval dans la ville (2, 199-227).
Citation:

Les ennemis dans la ville [2, 228-266]
Citation:

Les explications de Sinon et la mort de Laocoon finissent par persuader les Troyens, qui vont jusqu'à percer leurs murailles pour introduire le cheval qu'ils hissent jusqu'au centre de la cité, au milieu des hymnes sacrés, dans l'inconscience et la liesse générales, en dépit de signes suspects et des avertissements de Cassandre (2, 228-249).
Citation:

La nuit suivante, quand les Troyens sont endormis, la flotte grecque est revenue de Ténédos. Au signal lumineux lancé par le navire de commandement, Sinon ouvre les flancs du cheval d'où se laissent glisser de nombreux guerriers, dont Ulysse. Ces hommes se répandent dans la ville endormie, tuent les gardes et ouvrent les portes à leurs compagnons (2, 250-267). 

Énée entre en scène [2, 268-437]
Citation:
Conseil d'Hector à Énée : fuir avec les Pénates de Troie [2, 268-297]
Citation:

Au cours de la nuit, Énée voit en songe le fantôme d'Hector, qui se présente sous l'aspect du guerrier vaincu et qui porte les marques affreuses de ses combats devant Troie; Énée l'interroge avec un certain espoir mais sans se défaire de sa tristesse et de son découragement (2, 268-286).
Citation:

Hector affirme que Troie est perdue irrévocablement; il conseille à Énée de fuir avec les objets sacrés et les Pénates de la ville, pour les établir, après un long périple sur mer, dans une ville nouvelle (2, 287-297).
Citation:

Énée choisit de résister jusqu'à la mort et entraîne ses compagnons [2, 298-360]
Citation:

Énée, qui voit tout en flammes près de sa demeure, aspire à combattre, contre toute raison, pour connaître une noble mort (2, 298-317).
Citation:

Panthus, le prêtre d'Apollon, qui arrive avec des objets sacrés près de la demeure d'Anchise, informe Énée de l'étendue du désastre et de la lutte désespérée des Troyens contre leurs envahisseurs (2, 319-335).
Citation:

Énée alors, animé de fureur guerrière et poussé par la volonté divine, décide de se rendre sur le théâtre des opérations. De nombreux compagnons le rejoignent, dont Corèbe, amoureux de Cassandre (2, 336-345).
Citation:

Énée encourage ses compagnons à lutter avec lui jusqu'à la mort et les mène au combat (2, 346-360).

Ultime et vaine résistance des Troyens [2, 361-437]
Citation:
Quelques vers introduisent le récit des derniers combats de Troie, au cours desquels les deux camps payent leur tribut à la mort (2, 361-369).
Citation:

Le Grec Androgée, qui prend les compagnons d'Énée pour des Grecs, se fait abattre avec ses hommes, ce qui rend momentanément aux Troyens l'espoir d'un retour de la Fortune. À l'initiative de Corèbe, les Troyens revêtent les armes de leurs victimes, et ainsi déguisés, livrent maints combats, semant la mort et la panique dans les rangs grecs (2, 370-401).
Citation:

Mais Corèbe, ne supportant pas de voir Cassandre captive, attaque les ravisseurs de la jeune femme. Ses compagnons et lui deviennent une cible tant pour d'autres Troyens que pour les Grecs qui, finissant par comprendre leur méprise, se regroupent et réagissent, provoquant la mort de plusieurs Troyens, pourtant particulièrement fidèles et pieux (2, 402-430).
Citation:

Énée comprend son impuissance face aux destins, et, avec deux compagnons, se dirige vers le palais de Priam (2, 431-438).

Au palais de Priam [2, 438-558]  
Énée assiste à la destuction du palais par Pyrrhus [2, 438-505]
Citation:
Découvrant le palais du roi rempli d'ennemis, Énée s'exalte à la pensée de porter secours aux siens, qui résistent avec âpreté (2, 438-452).
Citation:

Sa connaissance des lieux lui permet d'accéder, par une porte réservée jadis aux proches de Priam, au toit du palais, surplombé par une haute tour. Les Troyens détruisent la tour qui s'écrase sur les assaillants ; ceux-ci sont aussitôt remplacés par d'autres, accablés à leur tour par une pluie de projectiles (2, 453-468).
Citation:

Jeune et brillant, Pyrrhus apparaît alors, suivi de quelques compagnons ; il saccage l'entrée et, par la large brèche ainsi creusée, on découvre l'intérieur du palais, en proie à la désolation, retentissant des gémissements et des cris des femmes (2, 469-490).
Citation:

En digne fils d'Achille, Pyrrhus entre de force dans la demeure royale et massacre ceux qu'il rencontre. Au fil de son récit, Énée se souvient d'avoir vu les vainqueurs (Pyrrhus et les Atrides) et les vaincus (Priam, Hécube et ses brus), et le palais totalement occupé, incendié et mis à sac (2, 491-505).
La mort de Priam [2, 506-558]
Citation:

Devant le désastre, Priam, malgré son grand âge, prend les armes et veut se porter contre les ennemis, prêt à mourir. Mais Hécube le contraint à s'installer avec elle et ses filles dans le lieu sacré, comme suppliants (2, 506-525).
Citation:

Lorsque Priam voit sous ses yeux son fils Politès périr de la main de Pyrrhus, il reproche à ce dernier de montrer moins de générosité que son père Achille à l'égard des suppliants et tente de lui décocher un trait. Alors Pyrrhus impitoyable enlève la vie à Priam d'un coup de lance (2, 526-558).
Citation:

Énée quitte Troie [559-804]  
Citation:

Vénus persuade Énée de quitter Troie [2, 559-633]
Citation:

Énée, ayant vu le cadavre de Priam et constaté que ses compagnons de lutte renoncent à vivre, se met à penser à ses proches. C'est alors qu'il croit apercevoir Hélène, qui se cachait près du temple de Vesta et redoutait à la fois les Grecs et les Troyens. La pensée qu'Hélène pourrait être sauvée suscite chez Énée un grand désir de vengeance (2, 559-587).
Citation:

Mais soudain Vénus apparaît et apaise la colère de son fils. Elle lui rappelle son devoir envers elle et ses proches, et lui démontre que les responsables de la ruine de Troie ne sont ni Hélène, ni Pâris, mais bien la volonté conjuguée de plusieurs dieux (Neptune, Junon, Pallas, Jupiter). Avant de disparaître, elle lui conseille de fuir, en l'assurant de son soutien jusqu'à son installation au pays de ses pères (2, 588-621).
Citation:

Énée, mis devant l'évidence par la vision des dieux en action et par le spectacle du désastre, s'enfuit du terrain des combats, grâce à une intervention divine (2, 622-633).

Anchise consent à fuir avec Énée [2, 634-704]
Citation:
Énée, décidé à fuir avec les siens, cherche d'abord son père Anchise qui refuse de l'accompagner, prétextant sa vieillesse, sa faiblesse, et surtout la malédiction divine dont il est l'objet (2, 634-650).
Citation:

En dépit des pleurs et de l'insistance d'Énée, Anchise reste inflexible ; Énée refuse de partir sans lui et veut reprendre le combat, résolu à lutter jusqu'à la mort (2, 651-672).
Citation:

Créuse cherchait à le retenir, quand un prodige sous forme d'une flamme se manifesta sur la tête de Iule. Ce signe est interprété comme positif par Anchise, qui demande à Jupiter une confirmation. Aussitôt une étoile brillante parcourt le ciel, indiquant la direction de l'Ida. Anchise qui voit dans ce prodige une réponse décisive, se montre dès lors très pressé de partir avec Énée (2, 673-704).
Un départ retardé par Créuse [2, 705-804]
Citation:

Énée organise les modalités du départ : il se chargera lui-même d'Anchise et de Iule ; Créuse marchera derrière eux ; le point de ralliement des fugitifs sera le temple de Cérès. Ensuite, une fois confiés à Anchise les objets sacrés et les Pénates de Troie, tous se mettent en route comme prévu, dans l'obscurité et dans la peur (2, 705-729).
Citation:

En cours de route, le groupe croit entendre un bruit de pas, qu'Anchise interprète comme étant celui d'ennemis lancés à leur poursuite. Troublé, Énée poursuit sa fuite par des chemins inconnus ; au point de ralliement, il s'aperçoit de la disparition inexpliquée de Créuse (2, 730-744).
Citation:

Malgré les risques, il part à la recherche de sa femme. Faisant le trajet en sens inverse, il se retrouve à Troie ; ce qui l'amène à décrire la progression du désastre, en particulier dans sa demeure en proie à un incendie ; il revoit le palais et la citadelle et le temple de Junon, où les occupants ont rassemblé le butin et les captives (2, 745-770).
Citation:

Créuse lui apparaît enfin, lui rappelle la volonté des destins et lui assure qu'il atteindra l'Italie, après bien des épreuves ; elle se dit heureuse d'échapper à la servitude, pour suivre désormais la mère des dieux, puis elle disparaît. Énée rejoint ses compagnons, dont le nombre s'est multiplié durant son absence, et à la tête de la troupe, il quitte la ville dès le lever du jour, pour gagner les montagnes (2, 771-804).
Citation:




Citation:




Citation:

Champ IV :

Passion irrésistible [4, 1-172] 
Citation:
Didon s'abandonne à la passion (4, 1-89)
Citation:

Didon confie à sa soeur Anne son amour pour Énée, tout en affirmant son désir de rester fidèle au souvenir de Sichée, son premier époux (4, 1-30).
Citation:

Anne l'encourage à céder à cet amour pour un hôte envoyé par les dieux, et ce dans l'intérêt de Carthage et pour sa propre gloire ; elle finit par triompher des dernières réticences de Didon (4, 31-55).
Citation:

Didon par des rites et des sacrifices cherche à rendre les dieux favorables à son projet, sans réussir à apaiser la passion douloureuse qui l'obsède secrètement. Négligeant toutes ses activités, elle cherche à convaincre Énée de s'installer définitivement à Carthage (4, 56-89). 
Citation:

Les déesses s'en mêlent (4, 90-128)
Citation:

Junon propose à Vénus d'unir Didon et Énée, dans l'intérêt des deux peuples (4, 90-104).
Citation:

Sans être dupe de la ruse de Junon, dont le seul but est d'écarter les Troyens d'Italie, mais confiante dans les promesses de Jupiter, Vénus ne s'oppose donc pas au stratagème de Junon qui est de provoquer la rencontre des amants dans une grotte (4, 105-128). 
Citation:

Union des amants dans la grotte (4, 129-172)
Citation:

Dès l'aube s'organise une chasse grandiose ; les plus nobles des Carthaginois escortent leur reine somptueusement parée, tandis que les Phrygiens et Iule accompagnent Énée, comparé à Apollon (4, 129-150).
Citation:

Pendant le joyeux déroulement de la chasse, très excitante pour le jeune Ascagne-Iule, un orage survient, qui force tous les participants à chercher refuge dans toutes les directions (4, 151-164).
Citation:

Didon et Énée s'abritent dans la même grotte ; et en présence de Tellus, de Junon... s'accomplit un simulacre de mariage, auquel Didon adhère sans aucune réserve, inconsciente du malheur qui l'attend (4, 165-172).
Citation:

Rupture inévitable [4, 173-295]
Citation:

La Renommée divulgue la liaison (4, 173-218)
Citation:

La Renommée, toujours à l'affût, répandant partout le vrai et le faux, divulgue à travers la Libye la liaison de Didon et Énée (4, 173-195).
Citation:

Finalement la nouvelle parvient à Iarbas, le prétendant éconduit de Didon ; fou de rage, le roi, fidèle adorateur de Jupiter, reproche au dieu cette situation imméritée (4, 196-218). 
Citation:

Mercure rappelle à Énée sa mission (4, 219-295)
Citation:

Jupiter, sensible à la prière de Iarbas, dépêche Mercure à Carthage pour rappeler à Énée que son destin est de fonder un empire en Italie (4, 219-237).
Citation:

Aussitôt Mercure s'équipe et s'envole vers la Libye, en passant par le mont Atlas. Découvrant Énée occupé à l'embellissement de Carthage, Mercure lui transmet, sans ménager ses reproches, le message de Jupiter, puis disparaît dans les airs (4, 238-278).
Citation:

Frappé de stupeur et décidé à obéir, Énée se demande comment faire comprendre à Didon sa décision. Il ordonne à ses compagnons ravis de préparer secrètement le départ (4, 279-295). 
Citation:

Tentative de Didon pour retenir Énée [4, 296-449]
Citation:

Premières réactions de Didon (4, 296-330)
Citation:

Didon, avertie par son intuition d'amante et par la Rumeur, se déchaîne. Elle accuse Énée de perfidie, cherchant ensuite à l'apitoyer au nom de leur amour, puis à le retenir au nom du bon sens (4, 296-313).
Citation:

Ensuite, elle évoque successivement sa situation de femme trahie et abandonnée, leur engagement, ses titres à la reconnaissance d'Énée, les menaces de ses ennemis, la perte de sa réputation, son regret de n'avoir pas un enfant d'Énée (4, 314-330). 
Citation:

Justifications d'Énée (4, 331-361)
Citation:

Énée, cherchant à maîtriser une réelle émotion, exprime d'abord à Didon sa reconnaissance éternelle, puis se justifie en spécifiant qu'il n'a jamais eu l'intention de dissimuler sa fuite ni de prétendre au statut d'époux (4, 331-344).
Citation:

Enfin, il rappelle qu'il rejoint l'Italie pour suivre les ordres du destin, qui lui sont manifestés par des oracles, une vision d'Anchise, la conscience de sa responsabilité envers Ascagne, et enfin par Mercure lui-même, envoyé par Jupiter (4, 345-360).
Citation:

Invectives de Didon (4, 362-392)
Citation:

Didon, pleine de rage, reproche à Énée sa cruauté, son insensibilité ; se sentant abandonnée, elle évoque ses bienfaits à l'égard d'Énée et se révolte contre les ordres divins (4, 362-381).
Citation:

Ayant perdu tout espoir, elle se résigne finalement, maudissant Énée et laissant pressentir son propre suicide, avant de disparaître dans sa chambre (4, 382-392).
Citation:

Attitudes respectives des amants (4, 393-449)
Citation:

Énée, malgré son désir de consoler Didon, s'en va encourager ses compagnons sur le rivage s'activant au départ. La vue de ces préparatifs accable Didon qui tente une ultime démarche : elle charge sa soeur Anne, qui jouit de la confiance d'Énée, d'aller lui rappeler l'attitude amicale de Didon à l'égard des Troyens et de le supplier seulement de postposer son départ, pour lui laisser le temps de mourir de chagrin (4, 393-436).
Citation:

Anne, très affectée, intervient vainement auprès d'Énée, qui reste inébranlable, comme un chêne au milieu de la tempête (4, 437-449).
Citation:

Mort secrètement programmée [4, 450-553]
Citation:

Didon planifie son suicide (4, 450-521)
Citation:

Didon songe à mourir, suite à des présages sinistres et à l'appel de Sychée qu'elle croit voir en songe ; en outre, d'anciennes prédictions, le sentiment de sa solitude et de sa culpabilité la rendent comparable à Penthée ou Oreste (4, 450-473).
Citation:

En dissimulant son plan à Anne, Didon, sur les conseils d'une sorcière très puissante, feint de vouloir guérir sa passion par la magie. Et quand elle lui ordonne de dresser un bûcher pour y brûler les souvenirs laissés par Énée, Anne obéit sans pressentir la destination réelle du bûcher (4, 474-503).
Citation:

Aidée par la prêtresse, Didon accomplit une série de rites magiques et invoque les dieux dans une atmosphère annonciatrice de mort (4, 504-521).
Citation:

Didon se sent acculée à la mort (4, 522-553)
Citation:

Didon, le seul être à ne pas jouir du repos de la nuit, reprise par son délire amoureux, en proie à la colère, passe en revue, dans une sorte de monologue intérieur, les possibilités, de toute manière inacceptables, auxquelles elle est réduite : soit recourir à ses prétendants africains, naguère repoussés, soit partir seule avec les Troyens et leur obéir, soit les poursuivre avec son armée (4, 522-546).
Citation:

Sa seule issue est la mort, qu'elle estime avoir méritée et qu'elle se donnera par le fer, non sans reprocher à Anna de l'avoir poussée à trahir sa fidélité à Sychée (4, 547-552).
Citation:

 Suicide de Didon [4, 554-705]
Citation:

Départ précipité d'Énée (4, 554-583)
Citation:

Pendant ce temps, le fantôme de Mercure apparaît en songe à Énée, lui enjoignant de s'en aller au plus vite pour éviter une possible réaction hostile de Didon (4, 554-570).
Citation:

Énée s'empresse de faire part aux siens de l'ordre du dieu et les Troyens, sans plus tarder, quittent Carthage par la mer (4, 571-583).
Citation:

Didon maudit Énée et sa race (4, 584-629)
Citation:

Lorsqu'elle se rend compte du départ des Troyens, la reine laisse exploser dans un monologue débridé son dépit et son impuissance à agir par la force ; elle se reproche ensuite son manque de clairvoyance et son regret de ne pas avoir anéanti Énée et les siens, laissant pressentir sa mort comme un moyen désespéré de vengeance (4, 584-606).
Citation:

Puis, elle invoque toute une série de divinités liées à la vengeance (et à la magie ?) : le Soleil, Junon, Hécate, les Furies, et les dieux d'Élissa ; elle prononce alors contre Énée des malédictions (qui se réaliseront en partie), avant de maudire tous les Romains, les descendants d'Énée, ce qui évoque les guerres puniques et Hannibal (4, 607-629).
Citation:

Le suicide, l'agonie et la délivrance (4, 630-705)
Citation:

Après avoir chargé la nourrice Barcé d'aller chercher Anne, soi-disant pour accomplir rituellement la cérémonie magique, Didon escalade le bûcher et, s'attendrissant un moment à la vue des objets qui y étaient posés, sans dissimuler plus longtemps ses intentions, elle retrace les réussites et les malheurs de sa vie, puis maudit à nouveau Énée, et prétend se venger de lui par sa mort (4, 630-662).
Citation:

Alors, sous les yeux de l'assistance, elle s'écroule sur l'épée d'Énée. La nouvelle, répercutée par la Renommée, gagne toute la ville qui réagit comme devant un désastre national. Anne accourt désespérée et tente de sauver ou de soulager Didon, lui reprochant sa dissimulation et protestant de son affection et de sa fidélité. Mais Didon est expirante, et malgré ses efforts ne peut plus que gémir (4, 663-692).
Citation:

Cette mort non naturelle se faisant attendre, Junon, apitoyée, délègue Iris, chargée de couper le cheveu qui retenait Didon à la vie, rite incombant normalement à Proserpine. Une fois le cheveu tranché, la vie de Didon se dissipe dans les airs (4, 693-705).
Citation:




Citation:

Champ VI :

Prélude : Rencontre avec la Sibylle [6, 1-263]

Citation:

À Cumes, devant le temple d'Apollon (6, 1-41)
Citation:

Énée aborde à Cumes. Tandis que ses compagnons vaquent à l'installation sur le rivage, le héros se dirige immédiatement vers le temple d'Apollon, pour y rencontrer la Sibylle (6, 1-13).
Citation:

En attendant la prêtresse qu'Achate est allé quérir, Énée et ses compagnons contemplent sur les portes du temple des scènes évoquant des légendes liées à la Crète et à Dédale, le fondateur du temple. La prêtresse les tire de leur contemplation, leur recommande d'accomplir des sacrifices, ce qu'ils font aussitôt, puis les appelle dans le temple (6, 14-41).
Citation:

Premiers contacts avec la Sibylle (6, 42-155)
Citation:

 Les menant à son antre, la Sibylle en transe enjoint Énée d'honorer Apollon pour accéder aux Enfers. Énée implore Apollon de conserver aux Troyens ses faveurs en l'aidant à atteindre l'Italie. Sans négliger les dieux hostiles à Troie, il promet à Apollon un temple, une fête, et un sanctuaire pour sa prêtresse (6, 42-76).
Citation:

La Sibylle, sous l'emprise du dieu, annonce à Énée qu'il parviendra au but, mais au prix de guerres sanglantes, et elle l'encourage à ne pas se laisser abattre (6, 77-101).
Citation:

Énée prie la Sibylle de le conduire vers son père Anchise, revendiquant cette faveur au nom de son devoir filial et de son origine divine, au même titre qu'Orphée, Pollux, Thésée, Hercule (6, 102-123).
Citation:

La prêtresse détaille les difficultés et le caractère exceptionnel de cette visite aux Enfers, et avertit Énée des conditions préalables : se procurer le rameau d'or et se purifier de la mort d'un de ses compagnons (6, 124-155).
Citation:

Conditions d'accès remplies (6, 156-263)
Citation:

Aussitôt Énée, Achate et d'autres compagnons, partent à la recherche du cadavre inconnu ; ils découvrent bientôt sur le rivage le corps abandonné de Misène, fils d'Éole, talentueux trompette d'Énée, mort victime de la jalousie de Triton. Sur le champ, tous s'activent à la préparation d'un tombeau (6, 156-189).
Citation:

Entre-temps, deux colombes guident Énée vers le rameau d'or, qu'il cueille et porte directement à la Sibylle, tandis que s'accomplissent dans les lamentations les cérémonies et offrandes rituelles pour les funérailles de Misène, dont un tombeau et un nom de lieu perpétueront le souvenir (6, 190-235).
Citation:

Conformément aux ordres de la Sibylle et avec son aide, Énée et ses compagnons procèdent devant l'entrée de l'Averne à divers sacrifices rituels aux divinités infernales. Au lever du jour, dans un grondement de la nature, la prophétesse écarte tout le monde et invite le seul Énée à la suivre dans l'antre qui s'ouvre devant eux (6, 236-263).
Citation:

Arrivée dans le monde souterrain [6, 264-425]
Citation:

Invocation - Vestibule lugubre (6, 264-294)
Citation:

Le poète demande aux dieux des Enfers la permission de raconter le voyage souterrain ; puis, Énée et la Sibylle s'avancent seuls dans l'obscurité (6, 264-272).
Citation:

À l'entrée, ils aperçoivent, dans une atmosphère inquiétante, des personnifications évoquant les durs aspects de la condition humaine ; puis au centre d'une cour, ils voient l'arbre des Songes mensongers et divers monstres de la mythologie, ombres inconsistantes, qu'Énée chercherait à combattre si la Sibylle ne l'en dissuadait (6, 273-294).
Citation:

Au bord de l'Achéron - Palinure (6, 295-383)
Citation:

Régnant sur les fleuves des Enfers, le passeur Charon choisit parmi la foule pressée ceux qu'il admettra dans sa barque, écartant les autres de la rive (6, 295-316).
Citation:

La prêtresse explique à Énée intrigué que les "refoulés" sont les morts restés sans sépulture, condamnés à errer pendant cent années avant d'être admis à la traversée. Énée, ému par un sort si injuste, distingue alors, dans la foule, d'anciens compagnons disparus en mer, et notamment son pilote Palinure (6, 317-339).
Citation:

Après avoir raconté à Énée les circonstances de sa mort, due à la tempête et à l'hostilité des habitants du rivage d'Italie, Palinure supplie qu'on l'inhume, ou du moins qu'on l'admette avec Énée dans l'autre monde, même sans avoir reçu de sépulture. La prêtresse rejette cette requête impossible et console le malheureux en lui apprenant que le "cap Palinure" servira à honorer sa mémoire (6, 340-383).
Citation:

Passage du Styx - Charon et Cerbère (6, 384-425)
Citation:

Avant qu'ils ne parviennent au Styx, Charon, fort de son expérience antérieure avec Hercule, Thésée et Pirithoüs, refuse de laisser passer des vivants (6, 384-397).
Citation:

La Sibylle rassure Charon sur les intentions d'Énée ; en voyant le rameau d'or, le passeur se calme et, plein de prévenance, leur fait traverser le Styx. La prêtresse endort alors Cerbère et les voyageurs franchissent ainsi le dernier obstacle à leur entrée au pays des morts (6, 398-425).
Citation:

Victimes de mort prématurée [6, 426-547]
Citation:

Premiers groupes - Rencontre avec Didon (6, 426-476)
Citation:

Énée et la Sibylle parviennent en un lieu où se tiennent différents groupes de victimes de mort prématurée : les nouveau-nés, les condamnés à mort injustement, les suicidés ; et dans les Champs des Pleurs, ils rencontrent diverses héroïnes, victimes d'amours malheureuses (6, 426-449).
Citation:

Parmi elles, Énée est très ému en reconnaissant Didon, devant qui il tente de justifier son départ de Carthage, mais elle s'enfuit pleine d'animosité et sans même lui jeter un regard (6, 450-476).
Citation:

Les guerriers - Rencontre avec Déiphobe (6, 477-547) 
Citation:

Poursuivant sa route, Énée aboutit dans la zone où séjournent les guerriers, Grecs et Troyens confondus. Les Troyens cependant s' empressent auprès d'Énée, tandis que les Grecs de la guerre de Troie prennent peur à sa vue (6, 477-493).
Citation:

Parmi les guerriers, Énée reconnaît Déiphobe affreusement mutilé ; en l'assurant de lui avoir élevé un cénotaphe sans avoir pu l'inhumer, il l'interroge sur les circonstances de sa mort. Déiphobe lui raconte la trahison, lors de la dernière nuit de Troie, de son épouse Hélène, qui introduisit dans sa chambre ses deux bourreaux, Ménélas et Ulysse (6, 494-530).
Citation:

Déiphobe à son tour interroge Énée, mais la Sibylle les interrompt et presse Énée de continuer sa route. Déiphobe alors se retire, résigné, en faisant des voeux pour l'avenir d'Énée (6, 531-547). 
Citation:

Damnés et bienheureux [6, 548-678]
Citation:

Le Tartare, ses occupants et leurs châtiments (6, 548-627)
Citation:

Énée aperçoit alors une sorte de bastion puissamment fortifié, gardé par Tisiphone, d'où montent des gémissements de suppliciés ; le héros intrigué interroge la prêtresse sur la nature des crimes commis et de leurs châtiments (6, 548-561).
Citation:

La Sibylle qui, en tant que prêtresse d'Hécate, connaît bien le Tartare, le lui décrit, car le lieu est inaccessible à Énée. Les coupables, jugés par Rhadamanthe, y sont châtiés par Tisiphone, qui garde les portes ouvrant sur les profondeurs du Tartare, enfoncé sous la terre (6, 562-579).
Citation:

La Sibylle énumère ensuite une série de grands coupables de la mythologie, en décrivant leurs crimes et leurs supplices : les Titans, les Aloïdes, Salmonée, Tityos, les Lapithes avec Ixion et Pirithoüs (6, 580-607).
Citation:

Vient ensuite la description des damnés anonymes, illustrant les vices courants des humains, à Rome en particulier, et subissant les mêmes supplices que les damnés mythologiques (6, 608-627).
Citation:

Les bienheureux (6, 628-678)
Citation:

La prêtresse pousse Énée à poursuivre sa route, lui montrant l'endroit où il doit déposer le rameau d'or, à l'entrée de l'Élysée (6, 628-636).
Citation:

Ils parviennent dans un lieu très agréable, où les bienheureux s'adonnent dans la paix, à des jeux, à des danses et à des chants, tels le poète Orphée et les fondateurs de la race troyenne. Ils rencontrent ensuite des anonymes, récompensés pour leurs mérites et leurs vertus : soldats, prêtres, poètes et artistes (6, 637-665).
Citation:

À la Sibylle qui demande où se trouve Anchise, le poète Musée donne quelques détails sur la vie en ces lieux, puis leur indique la voie à suivre (6, 666-678).
Citation:

Révélations et prophéties d'Anchise [6, 679-901]
Citation:

Retrouvailles - Au bord du Léthé (6, 679-751)
Citation:

Énée aperçoit alors Anchise, occupé à recenser les âmes de ses descendants destinées à gagner un jour la terre des vivants ; père et fils se retrouvent avec beaucoup d'émotion, se parlent, sans toutefois pouvoir s'étreindre (6, 679-702).
Citation:

Anchise renseigne brièvement Énée sur les âmes innombrables qui cherchent l'oubli en buvant l'eau du Léthé, dans l'attente d'une réincarnation, mais il se montre surtout désireux de faire connaître à son fils la future lignée de leurs descendants (6, 703-718).
Citation:

Au préalable cependant, il satisfera la curiosité d'Énée à propos du sort des âmes après la mort. Il expliquera que les choses proviennent d'une masse matérielle originelle, animée par un esprit. En particulier, les humains sont constitués d'un élément spirituel, gravement alourdi par la matière, qui leur fait oublier le ciel. Après la mort, les âmes doivent expier leurs fautes, en subissant divers supplices, après quoi certaines seraient dans l'Élysée, tandis que les autres attendraient une réincarnation (6, 719-751).
Citation:

Revue des héros romains (6, 752-853)
Citation:

Anchise va maintenant désigner dans la foule en attente de renaissance toute une série de futures gloires romaines. Viennent d'abord les rois d'Albe (dont le premier, Silvius, et les derniers Procas et Numitor), les fondateurs de petites villes voisines de Rome, et enfin Romulus, qui fera de Rome le centre du monde (6, 752-787).
Citation:

Anchise présente ensuite l'empereur Auguste au milieu des Iulii, insistant avec emphase sur son rôle pacificateur et sur l'étendue de son empire, ce qui ne peut que stimuler Énée (6, 788-807).
Citation:

Seront évoqués ensuite les rois de Rome successeurs de Romulus (Numa, Tullus, Ancus, et les deux Tarquins, Servius Tullius étant oublié), ainsi que Brutus, "tombeur" des rois et instaurateur de la République (6, 808-823).
Citation:

Anchise présente encore quelques figures marquantes de l'époque républicaine, notamment César et Pompée, les vainqueurs de la Grèce, les vainqueurs de Carthage, avant de terminer en insistant sur la mission spécifique de Rome, qui sera de faire régner la paix dans le monde soumis à ses lois (6, 824-854).
Citation:

Vision de Marcellus et retour sur terre (6, 854-901)
Citation:

La dernière "apparition" sera celle d'un jeune homme escortant l'éminent héros Marcellus. Énée, intrigué par son air triste, apprend bientôt de la bouche d'Anchise très ému qu'il s'agit du jeune Marcellus (neveu et gendre d'Auguste), paré de toutes les qualités et destiné à mourir dans la fleur de l'âge (854-885).
Citation:

À la fin du parcours, Énée est prêt pour poursuivre sa mission glorieuse, non exempte pourtant des difficultés que lui dévoile Anchise. Pour quitter le monde souterrain, Énée emprunte la Porte d'ivoire, celles des songes trompeurs ; il rejoint aussitôt sa flotte, et part immédiatement pour le Latium (6, 886-901).


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 24 Fév - 18:08 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Cours -> Latin débutant Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com