LS1 Index du Forum

LS1
Bienvenue dans un nouveau monde, un monde d'hypokhâgneux et de littérature, bienvenue en LS1 ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Pédagogues - Jean de Viguerie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Fiches de lecture -> Philosophie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Titine


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2011
Messages: 4

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 13:51 (2012)    Sujet du message: Les Pédagogues - Jean de Viguerie Répondre en citant

Bon, j'ai commencé à feuilleter ce livre donc voilà ce que j'ai fiché pour le moment. Il n'y a pas encore grand chose mais je vais essayer de compléter au fur et à mesure. Bon courage pour demain matin!


Les pédagogues – Jean de Viguerie 
 

Intro :

 

-          Quelques idées de base :

Coménius : « Il faut enseigner tout à tous » ópas d’intelligence innée, tout le monde a les mêmes capacités.

Rousseau : « la lecture est le fléau de l’enfance » ó la lecture, l’instruction font grandir

Dewey : le silence en classe « empêche les enfants de révéler leur véritable nature » óune éducation trop stricte empêche les enfants de s’exprimer

 

-          Réformes de l’éducation :

1961/1962 : « réforme de l’enseignement général »

->1968 : « loi d’orientation des universités »

                à « Cependant les réformes ne sont que la cause immédiate. Elles ne sont que l’application, l’entrée dans la réalité des théories des pédagogues. Ces théories sont la principale explication, la vraie cause. »

 

I.                    Erasme – De pueris instituendis :

 

·         Présentation :

-          Père de la pédagogie utopiste : pas d’intellect inné chez l’enfant, le maître est perçu comme le façonneur de l’esprit de son élève.

-          Influence les autres philosophes : Coménius, Locke, Rousseau, Condorcet puis Claparède, Dewey, Ferrière, Piogret.

-          Peu à peu, le système utopique devient une doctrine d’Etat

-          Pour Jean de Viguerie : la théorie d’Erasme est réductrice, il existe une intelligence innée de l’enfant qui « souffre de l’oppression du système utopique ».

 

·         Intérêt pour l’éducation de la petite enfance :

-          « Quand la Nature te donne un fils, elle ne livre pas autre chose qu’une masse de chair non dégrossie. » ó l’instruction façonne l’homme. Lorsqu’il n’est pas initié aux lettres et à la philosophie, il le qualifie de « monstre » : « Aucun ourson n’est aussi informe que ne l’est à sa naissance l’esprit de l’homme .»

-          Le petit enfant serait constitué d’une « matière […] soumise et obéissante en tout point » : malléable.

è Pour Jean de Viguerie : « Le modelage du petit enfant doit commencer le plus tôt possible » + l’éducateur de doit pas prendre de repos, pas de pauses.

                                       + « Malléabilité ? Peut-être, mais un petit enfant a aussi une grande capacité de dire non. Et cela, visiblement, notre grand humaniste ne le sait pas. » (Haha super ironie !)

-          Dès lors que l’enfant sait parler, il est, selon Erasme, apte à suivre l’enseignement littéraire.

è Jean de Viguerie : approuve cette idée. D’après lui, le petit enfant possède « à un très haut degré la mémoire et l’imitation. » Ces enfants ne saisissant pas l’utilité du travail, il faudrait leur faire croire qu’il s’agit d’un jeu.

-          Erasme : « Cet âge doit être trompé. » + « Celui qui n’a pas la maîtrise du langage sera nécessairement myope, halluciné et délirant dans son jugement sur les choses. » En effet, les mots permettent la compréhension.

Il est ici influencé par le nominalisme de Guillaume d’Occam pour qui nommer les choses les fait exister (voir dans vos cours si vous avez pris des notes).

·         A l’inverse, dans la philosophie aristotélo-thomiste (Aristote, St Thomas d’Aquin) :

-          « la vérité […] ne se trouve que dans la pensée ; car il y a vérité lorsqu’il y a adéquation de la chose et de l’intellect ».

-          St Thomas : enseigner est un art, mais un art particulier. En effet, la matière est un disciple, un élève. Or celui-ci n’est pas une matière passive mais possède une intelligence innée. Cette matière est donc capable d’acquérir sans enseignement les principes premiers de la connaissance.

                Ainsi, le vrai maître connaît et respecte cette intelligence qu’il ne modèle pas mais nourrit par le savoir qu’il lui dispense. Il collabore avec elle.

·         Théorie d’Erasme = réductionniste :

Jean de Viguerie la qualifie de « pédagogisme ».


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Jan - 13:51 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Fiches de lecture -> Philosophie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com