LS1 Index du Forum

LS1
Bienvenue dans un nouveau monde, un monde d'hypokhâgneux et de littérature, bienvenue en LS1 ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vies des meilleurs peintres, sculpteurs,architectes italiens

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Fiches de lecture -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Camille BLEUNVEN


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2011
Messages: 29

MessagePosté le: Sam 14 Jan - 21:49 (2012)    Sujet du message: Vies des meilleurs peintres, sculpteurs,architectes italiens Répondre en citant

Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes italiens
Giorgio Vasari





    I. Léonard de Vinci



« On voit l'influence céleste faire pleuvoir les dons les plus précieux sur certains hommes […] [réunissant] sans mesure et dans un même être la beauté, la grâce, le talent. »
LdV « réunissait à une beauté physique au dessus de tout éloge une grâce infinie dans tous ses actes ».


Il se mettait à apprendre bcp de choses et, à peine commencées, les abandonnaient. Cette grande intelligence de l'art fut cause que L., qui commençait beaucoup de choses, n'en finit aucune. Il lui semblait que sa main ne pourrait jamais atteindre la perfection de l'art qu'il voyait dans ses oeuvres par la pensée. EX: pour le cheval de bronze d'une grandeur extraordinaire: la grandeur et l 'excellence de son âme firent qu'il avait visé trop haut, le fait de vouloir toujours chercher plus d'excellence et de perfection fut la véritable raison de la non-réussite=> »l'oeuvre fut retardée par le désir » Pétrarque


S'initia à l'arithmétique, la musique, la lyre, le dessin, le modelage, la peinture


Fût l'élève d'Andrea del Verrochio, chez lequel il s'attacha à un art, mais à tous ceux où le dessin intervenait.


Sa conversation était si agréable qu'il attirait à lui les coeurs des gens. Ne possédait aucune fortune et était peu assidu au travail.


Sa maîtrise des couleurs fut infiniment supérieure à celle de son maître Andrea, qui résolu d'arrêter de peindre, voyant qu'un enfant était meilleur que lui.


Ex d'une rondache exécutée pour un paysan, dans le but d'épouvanter ceux qui attaqueraient le possesseur de cette arme, à la façon de la Méduse des anciens. Rassembla de nombreux insectes, dont il fit par leur mélange, une nouvelle composition.


Avait le désir de donner un grand relief aux objets qu'il représentait: il cherchait à rendre les parties les plus profondes plus sombres que le noir, afin de donner plus d'éclats aux parties éclairées. Mais cette manière de foncer les teintes faisait qu'il ne lui restait plus aucune partie claire et que ses oeuvres paraissaient plutôt rendre des effets de nuit.


Fit de nombreuses études de têtes d'hommes et de femmes.
Travailla pour le duc de Milan, Ludovico Sforza, qui s'éprit de son talent à un point inimaginable.=> réalisation d'une Cène =>le prieur du couvent le sollicitait pour qu'il peignit sans s'arrêter (perdu pdt des demi journées dans la contemplation)=>dû aller voir le duc à qui il fit comprendre que « parfois les esprits supérieurs, moins ils paraissent travailler et plus ils font de besogne=> s'inspira dc du prieur pour tête de Judas, celle du Christ inachevée


Prit à Milan pour élève un certain Salai, qu'il aima beaucoup à cause de sa beauté parfaite et de sa grâce.


Portrait de Mona Lisa: « Qui veut savoir à quel point l'art peut imiter la nature peut s'en rendre compte facilement en examinant cette tête, où L. a représenté les moindres détails avec une extrême finesse. », « cette figure est d'une exécution à faire trembler et reculer l'artiste le plus habile du monde qui voudrait l'imiter ». Pendant qu'il peignait, avait tjs près d'elle chanteurs, musiciens et bouffons pour la tenir ds une douce gaieté.


Gde intimité entre Léonard et Michel Ange.
Ajouta à la peinture le clair-obscur.
Expira dans les bras du roi de France à l'âge de soixante-quinze ans.
« Personne plus que lui n'avait fait honneur à la peinture. »
« Vraiment, sa naissance fut un grand bienfait pour Florence et sa mort une perte irréparable. »
« Pour toutes ses oeuvres divines, bien qu'il ait plus parlé que produit, sa renommée ne s'éteindra jamais ».

II. Michel-Ange


« Le Maître des cieux, se décida à envoyer sur la Terre un génie qui fût universel dans tous les arts et tous les métiers, et qui montra par lui seul quelle chose est la perfection de l'art du dessin. »


Doué en philosophie morale, poésie,


« Le monde le considérât et l'admira comme son unique miroir ».


Né en 1474, 1475 pour notre calendrier.
Dès sa jeunesse, il consacrait tout le temps qu'il pouvait à dessiner=>se faisait mm gronder par son père.


Finalement, son père se décida à le placer auprès de Domenico Ghirlandajo, ce dernier fût stupéfait de son travail et s'écria « Celui-ci en sait plus que moi! ». Or, tout ce que MA savait, et toute la grâce qu'il pouvait mettre dans ses oeuvres, il le tenait de son naturel exercé par l'étude et la pratique de son art.


Il admirait les vieilles choses à cause de l'excellence de l'art et cherchait sans cesse à les surpasser =>lui attira un grand renom.


Domenico envoya MA comme excellent élève à Laurent le Magnifique, pour lequel il travailla jusqu'à la mort de ce dernier en 1492.


Oeuvres:
Une bataille d'Hercule ac les Centaures
Une vierge en bas-reliefs
Un petit saint Jean en marbre et un Cupidon endormi pour Laurent de Médicis
Un Cupidon de marbre et un Bacchus haut de dix palmes pour Messer Jacopo Galli => « a cherché à rendre une certaine union des deux sexes, en lui donnant la sveltesse d'un jeune homme et la rondeur charnue des formes de la femme. »
Une Pietà en marbre de haut-relief placée à St Pierre pour le cardinal de St Denis (Français): « Jamais sculpteur ni artiste excellent ne put maginer mettre dans son oeuvre plus de grâce et de dessin, ni travailler le marbre avec cette finesse, ce poli que l'on voit dans l'oeuvre de MA; aussi peut on y découvrir toute la valeur et le pouvoir de l'art. »
Il exécuta « un David jeune, la fronde à la main, voulant dire par là que de même que David avait défendu son peuple avec équité, de même ceux qui étaient à la tête de la ville devaient la défendre vigoureusement et la gouverner équitablement. »reprit un bloc de marbre déjà entaillé par Maestro Simone, qui avait tellement mal fait son travail que ce que fit MA fut un miracle, au point que l'on dise qu'il « ressuscita un mort. » Cette statue l'emporte sur toutes les statues modernes et antiques, soit grecques, soit romaines.
Une Vierge sur un médaillon de bronze pour des marchands flamands.
Fit pour Agnolo Doni « un tableau rond dans lequel la Vierge, posée sur les deux genoux, élève l'Enfant Jss et le tend à Joseph qui le prend ». => « Cette oeuvre est exécutée avec tant de soin que certainement de toutes ses peintures de chavalet, qui sont en petit nombre, celle-ci est considérée comme la plus belle et la plus finie. »
Un Moïse, qu'il termina entièrement en marbre, haut de 5 brasses de haut; aucune oeuvre moderne ne pourra jamais l'égaler en beauté, et on peut en dire autant des antiques.
Une statue en bronze du pape, haute de 5 brasses.
Sa Sainteté l'entreprît pour qu'il peignit la voûte de la chapelle sixtine=>fit venir de Florence qqes peintres de ses amis pour qu'ils leur apportent leurs aide, car il ne savait pas peindre à fresque, mais mécontent, il les renvoya et se débrouilla seul. => « Figures nues ou drapées, sont également exécutées avec une perfection de dessin tel qu'on ne saurait faire mieux, qu'on ne l'a jamais fait, et qu'à peine peut-on l'imiter. Cette oeuvre est vraiment le flambeau de l'art moderne, et la révolution qu'elle a faite dans l'art de la peinture est si grande qu'à elle seule elle a illuminé le monde entier, resté dans les ténèbres pendant tant de siècles. » =>Selon Jules II, l'époque de son pontificat est bien « l'âge d'or de l'Italie ».
Détails de la chapelle: les sujets sont tirés du Livre des Rois
-Premier compartiment: Dieu séparant la lumière des ténèbres
-Deuxième : Il crée le soleil et la lune, soutenu par une quantité de petits anges
-Troisième : La création de l'Homme
-Quatrième : La naissance d'Eve
-Sixième : Adam, persuadé par un serpent à tête de femme, prenant la pomme, occasionnant sa mort et la notre et Adam et Eve chassés du Paradis.
-Septième :Sacrifice de Noé
-Huitième : Le Déluge
-Neuvième : l'Ivresse de Noé
=> « Dans tout l'ensemble, il n'y a pas de point que ne soit à sa place et toutes les figures sont représentées avec des raccourcis si beaux et si savant que c'est une chose vraiment divine ».
Au pape Paul III qui voulait lui faire modifier la paroi il lui dit: » Qu'il réforme le monde, et tout de suite on réformera les peintures ».
La Bibliothèque de San Lorenzo à Florence + les fortifications de la ville + un tableau représentant une Léda qu'il peignit en détrempe
Pour Baccio Valori, un Apollon qui tirait une flèche de son carquois, de trois brasses, en marbre
Pour la duc Alphonse de Ferrare, une Léda embrassant le cygne; et Castor et Pollux sortant de l'oeuf.
Le Jugement dernier: « Il n'a pas eu d'autres intentions que de représenter en peinture la reproduction la plus parfaite et la mieux proportionnée du corps humain, dans les attitudes les plus diverses. »
Représenta la Conversation de St Paul dans la chapelle la Pauline.
Une Déposition de croix


Torrigiano, ami de MA, avait finit par contracter pour lui de la jalousie de la voir plus honoré et plus savant que lui, à un jeu, il lui mit un jour un coup de poing volontairement qui lui brisa et déforma le nez: défiguré à vie.


Etudes anatomiques=>écorche des corps morts.
Fut retenu un an auprès de Aldovrandi
Selon MA, « la qualité d'une oeuvre consiste dans sa perfection , qu'on peut la rencontrer dans une oeuvre moderne aussi bien que dans un antique, et que c'est une grande vanité que de s'attacher au mot plutôt qu 'au fait ».


Séjourna près d'un an à Rome auprès du cardinal San Giorgio ->carton de St François recevant les
stigmates.


« C'est vraiment miraculeux qu'un bloc informe au début ait donné naissance à une forme si parfaite que la nature ne peut produire que difficilement dans un corps vivant. » (tjs dans la Pietà)
=>cette oeuvre lui donna plus de réputation que toutes ses oeuvres antérieures.


Peignit dans la grande salle du Conseil avec Léonard de Vinci. Il y peignit des figures nues qui, pendant qu 'elles se baignaient dans l'Arno, à cause de la grande chaleur, entendent sonner l'alarme du camp qui est attaqué par les ennemis. -> »Ni de sa main ni d'aucune autre, on n'avait encore vu d'oeuvre qui pût aller aussi haut. »->ce carton devint une véritable école d'artistes, mais finit par être déchiré et divisé en plusieurs morceaux.


Fut appelé par le pape Jules II à Rome pour élever son tombeau. Il y représenta entre autre, le Ciel qui soutenait sur ses épaules, en riant, une bière tenue à l'autre extémité par Cybèle, déesse de la Terre, plongée dans la douleur, ce qui signifiait que la Terre était privée de toutes les vertus par la mort d'un pareil homme.


« Heureuse notre époque! Heureux les artistes de notre temps! »
« C'est lui [Michel-Ange] qui souleva le bandeau qui couvrait les yeux de votre esprit si plein de ténèbres, et qui a démêlé le vrai du faux qui obscurcissait votre intelligence »


« En somme l'ensemble de ce que MA exécuta est si beau que les yeux ne peuvent se fatiguer ni se rassasier de le regarder. »
« L'art aurait pu montrer à la nature qu'il la dépassait de beaucoup en toute pensée ».
« Connaisseurs ou non, il vous fait battre le coeur. »
Il disait que s'il avait eu à se déclarer content de ses oeuvres, il n'en aurait exposé que bien peu, et pas même une seule.
Dans la fin de ses jours, il se faisait assisté par Tiberio quand il ne pouvait plus dessiner.
« Les oeuvres qu'il a produites, tant avec le pinceau qu'avec le ciseau, sont-elles presques inimitables. »
« Il a vaincu et surpassé les antiques. »
Son mérite a été reconnu de son vivant
« La connaissance des trois arts était tellement parfaite chez lui qu'aucune personne antique ou moderne,depuis le temps que le soleil tourne, ne s'est trouvée l'avoir, et que Dieu ne l'a concédé à personne d'autre que lui. »
3il disait qu'il fallait avoir le compas dans l'oeil et non dans la main, parce que les mains produisent et que l'oeil juge. »
De ses élèves aucun ne fut digne de lui.
« Il aima grandement les beautés du corps humain, pour les imiter par l'art et pouvoir tirer le beau du beau. »
« Si la vie nous plaît, la mort sortant de la main du même auteur ne devrait pas nous déplaire. »MA
« Je ne suis que trop marié avec cet art qui me donne des soucis, et mes enfants sont les oeuvres que je laisserai. » MA
travailla au service de nombreux papes.


III. Raphaël D'Urbin (1483-1520)


Il fut tout d'abord placé chez Pietro Perugino qui tenait le premier rang parmi les peintres d'alors. R imita si bien sa manière de peindre qu'on ne distinguait les copies des originaux.


Oeuvres:
prédelle: l'Annonciation de la Vierge, l'Adoration des Mages, la Présentation au Temple
Un Christ en Croix
Un tableau de la Vierge tenant entre ses jambes l'enfant Jésus
Un tableau du Christ au Mont des Oliviers
Un tableau de la Vierge tenant son Fils habillé pour des religieuses
Un tableau de la Vierge et l'Enfant Jésus accueillant avec joie le petit saint Jean
Une Déposition du Christ au tombeau ( a la fraîcheur d'un ouvrage qui vient d'être terminé)
Dans la chambre de la Signature, une fresque représentant l'accord de la Théologie avec la Philosophie et l'Astrologie: « il prouva par cet essai qu'il voulait occuper le premier rang parmi tous ceux qui tenaient des pinceaux ».
Un Christ en manière de Jupiter
La Nativité du Christ
Un tableau dans lequel il renferma les portraits du pape Léon X, du cardinal Jules de Médicis, et du cardinal de Rossi.
Un Portement de croix que l'on regarde comme un chef-d'oeuvre =>le vaisseau qui devait le conduire à Palerme fut battu d'une violente tempête et s'ouvrit en donnant contre un écueil, seul le tableau échappa au danger
La chambre de la tour des Borgia->l'incendie du Borgo Vecchio à Rome ne pouvant être éteint
->le port d'Ostie occupé par une armée de Sarrasins venus pour s'en emparer
Ces deux tableaux se réfèrent à Léon X, ces salles portent les images des défenseurs et bienfaiteurs de l'Eglise.
Sacre de François Ier par Léon X et couronnement de ce monarque.
La Transfiguration du Christ, tableau qu'il poussa à la dernière perfection=> cette peinture « a été regardée avec raison par tous les artistes comme l'ouvrage le plus célèbre, le plus beau et le plus divin qu'ait produit Raphaël. » ; « Il semble s'être efforcé de mettre tout son génie à montrer la grandeur et la puissance de l'art dans la tête du Christ. »


Les travaux de LdV et MA le firent étudier davantage pour perfectionner sa manière de façon extraordinaire


« On peut donc dire avec raison que, dans la composition de quelque sujet que ce soit, jamais personne ne s'est montré, en peinture, plus savant ni plus habile que lui. »
« Si le nom de peinture s'applique aux ouvrages des autres artistes, ceux de Raphaël peuvent être appelés des choses vivantes; dans ses figures, la chair frémit; on sent le souffle, les sens sont en action; en un mot, on y découvre une vivacité vivante ».
A l'exemple de MA, il s'attarda à étudier le nu.
Il savait qu'il était important d'avoir l'art de peindre les scènes de guerres, toutes sortes d'animaux, les portraits si ressemblants qu'ils paraissent vivants. »
Il acquit également la technique de Fra Bartolommeo de San Marco
2 de ses élèves qu'il affectionnait particulièrement: Jules Romain, Giovan Francesco


Qd fut mort: « Il est à croire que son âme a orné le ciel, comme son génie a embelli le monde. »
« La peinture, elle aussi, pouvait bien mourir, quand mourut ce noble ouvrier, car, en lui fermant les yeux, elle demeura comme aveuglée. »
« Selon moi (Vasari), quiconque a suivi ses traces est arrivé à bon port. » 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Jan - 21:49 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Fiches de lecture -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com