LS1 Index du Forum

LS1
Bienvenue dans un nouveau monde, un monde d'hypokhâgneux et de littérature, bienvenue en LS1 ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Biographie Charles Quint

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Fiches de lecture -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tinaig


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2011
Messages: 5
Localisation: Ouessant

MessagePosté le: Mer 28 Déc - 19:06 (2011)    Sujet du message: Biographie Charles Quint Répondre en citant

Voilà une biographie de Charles Quint. J'espère que ça pourra vous aider ! Bonnes vacances en tous cas et à bientôt ! :)


BIOGRAPHIE DE CHARLES QUINT

Jeunesse aux Pays-Bas
25 février 1500 : L'archiduc Charles naît à Gand, fils de Philippe de Habsbourg, souverain des Pays-Bas, et de Jeanne de Trastamare, dite Jeanne la Folle. Adrien d'Utrecht prend en charge l'éducation religieuse du jeune prince.
1504 : Philippe et Jeanne quittent les Flandres et n'y reviendront jamais. Marguerite d'Autriche, la sœur de Philippe tiendra lieu de famille à Charles.
25 septembre 1506 : son père meurt. Charles devient alors duc de Bourgogne, souverain des duchés de Brabant, comté de Flandre, de Hollande, de la Franche-Comté. Les États généraux refusent à l'empereur Maximilien, grand-père du jeune duc, d'assumer cette régence. Sa tante, Marguerite d'Autriche, assure le gouvernement au nom du jeune prince.
5 janvier 1515 : les États proclament Charles souverain effectif des Pays-Bas. Chièvres, son précepteur, évince Marguerite et devient le principal conseiller du prince. Il commence à négocier la succession du vieux Ferdinand, son grand-père, qui pourrait favoriser le jeune frère de Charles, Ferdinand, qu’il a élevé.
8 février 1516 : Ferdinand d’Aragon et Charles est proclamé, conjointement avec sa mère roi des Espagnes (faveur qui aurait dû revenir à sa mère seule).

Charles Quint et l’Espagne
18 septembre 1517 : Charles arrive en Espagne le accompagné de ses conseillers et renvoie dans les Flandres son frère.
mars 1518 : Charles ouvre les Cortès de Castille, afin de recevoir le serment d'allégeance des délégués du royaume. L'assemblée accepte tout cela sous diverses conditions :
• Charles devra apprendre le castillan
• Les offices de gouvernement devront être réservés à des régnicoles
• Aucun métal précieux ne devra sortir du royaume sous forme de monnaie
• La reine légitime devra être maintenue dans ses droits et bien traitée.
Il nomme de nombreux Flamands à des postes clés du gouvernement, se montre ignorant des usages et des langues locales. En à peine une année, il déçoit profondément ses nouveaux sujets.
12 janvier 1519 : Maximilien, grand-père de Charles et régent du Saint-Empire, meurt. Charles doit affronter la candidature des rois d'Angleterre Henri VIII et de France François Ier, ainsi que le duc albertin Georges de Saxe, dit « le Barbu ». Les régents tentent d’acheter les princes-électeurs.
28 juin 1519 : Charles Quint est élu roi des Romains
23 octobre 1520 : Charles est sacré empereur à Aix-la-Chapelle.

1520-1521 : Charles doit faire face à plusieurs troubles dans ses États espagnols (révolte en Castille où ses sujets n'acceptent pas le régent).
1519-1523 : soulèvement d’une milice valencienne, les Germanías, qui pend le pouvoir dans la région et étendent leur influence jusqu’aux Baléares. Ce mouvement est vaincu en 1523.
1521-1536 : les conquistadors espagnols partent à la conquête du Nouveau-Monde (Cortés découvre le Mexique, Pizarro le Pérou et Jiménez de Quesada la Colombie. Ces découvertes vont permettre à l’Espagne de se ravitailler en métaux, dont une partie va revenir au roi.
1522 : Juan Sebastián Elcano boucle le premier tour du monde en 1522 (débuté par Magellan, mort en chemin), et prend le commandement des Philippines et des Mariannes.
1526 : il épouse une princesse espagnole : sa cousine germaine Isabelle de Portugal.

Le conflit avec la France
La compétition avec François Ier marque l'essentiel de l'histoire impériale de Charles Quint. Le roi de France veut poursuivre l'action initiée par ses prédécesseurs Charles VIII et Louis XII dans la péninsule italienne, en réclamant Naples et Milan. De son côté, Charles Quint n'aura de cesse de récupérer le duché de Bourgogne, saisi dans des conditions juridiques douteuses et depuis bien intégré par la monarchie française sur son aïeul Charles le Téméraire. Bourgogne et Italie sont les principaux théâtres où s'affrontent les deux rivaux, sans qu'aucun des deux ne finisse par réaliser ses ambitions.

1521 : Les Albret, soutenus par François Ier, tentent une reconquête du Royaume de Navarre et s'appuie sur le soulèvement du peuple Navarrais pour prendre la capitale, Pampelune. Mais Charles Quint remportent la victoire à Noain sur l’armée française. Finalement, un accord diplomatique est signé : Charles Quint conserve la Haute-Navarre mais restitue la Basse-Navarre à la Maison d'Albret.
1521 : Charles Quint ouvre deux nouveaux fronts (nord de la France et Italie). Il s’allie avec Henri VIII d'Angleterre et les États pontificaux pour contrer l'alliance de la France et de la république de Venise. L'armée franco-vénitienne est battue et ainsi, Charles Quint et ses alliés reprennent le Duché de Milan et entre en Provence.
1525 : François Ier devient prisonnier de l'empereur après avoir échouer lors d’une contre-attaque. Charles le garde prisonnier à Madrid pendant plus d'un an, jusqu'à la conclusion du traité de Madrid. François Ier doit alors céder le duché de Bourgogne et le Charolais, ses territoires italiens, les Flandres et l'Artois, et épouser Éléonore de Habsbourg, sœur de Charles. Il est libéré contre l'emprisonnement pendant quatre années de ses deux fils aînés, le dauphin François de France et Henri de France (futur Henri II).
8 juin 1525 : les États de Bourgogne déclarent solennellement que la province entend rester française.
1526 : formation de la ligue de Cognac rassemblant la France, l'Angleterre, le pape et les principautés italiennes (Milan, Venise et Florence). Les armées de la ligue entrent en Italie et mettent le siège devant Naples. Le siège est un échec et l’armée doit se retirer.
3 août 1529 : signature de la paix des Dames entre Charles Quint et François Ier. Celui-ci épouse alors Éléonore d'Autriche, sœur de Charles Quint et garde la Bourgogne mais renonce à l'Artois, à la Flandre et à ses vues sur l'Italie.
1535 : à la mort du duc de Milan, François Ier revendique l'héritage du duché.
1536 : 40 000 soldats français envahissent le duché de Savoie, allié de Charles Quint. Celui-ci riposte et envahit la Provence.
1538 : grâce à l'intervention du pape Paul III, partisan d'une réconciliation entre les deux souverains, le roi et l'empereur signent une trêve de deux ans et promettent de s'unir face au "danger protestant".
1542 : une nouvelle guerre éclate, Charles Quint ayant refusé, malgré ses engagements, l'investiture du duché de Milan à un des fils du roi.
1544 : l'armée de Charles Quint, avec plus de 40 000 hommes et 62 pièces d'artillerie, traverse la Lorraine, les Trois-Évêchés, envahit la Champagne et marche vers Paris.
août 1544 : Affaiblis par de graves problèmes financiers, les deux souverains finissent par consentir à une paix définitive (traité de Crépy-en-Laonnois). La France renonce à la Flandre, à l'Artois et à ses prétentions sur le Milanais et sur Naples, mais conserve la Savoie et le Piémont. Charles Quint abandonne la Bourgogne et donne une de ses filles en mariage au deuxième fils du roi.

Les affrontements avec Henri II
15 janvier 1552 : Henri II y prendrait le titre de « vicaire d'Empire ». Le traité de Chambord est signé, scellant l'alliance d'Henri II avec les princes réformés contre Charles Quint.
mars 1552 : sur les conseils du margrave Albert de Brandebourg, Henri II masse l'armée française afin de prendre Cambrai, Verdun et Toul, puis Metz, cités de l’Empire.
octobre 1552 : sur ordre de Charles Quint, le duc d'Albe met le siège devant Metz, mais celui-ci reste voué à l'échec, et l'armée de Charles Quint finit par lever le siège en janvier 1553.
juillet 1552 : Henri II ouvre un nouveau front en Italie, profitant d’une révolte contre l’Empire à Sienne. Défendue par Monluc, la ville capitule finalement le 17 avril 1555. Charles Quint cède Sienne à Florence.


Charles Quint et le luthéranisme
1530 : sacré par le Pape, Charles devient le défenseur de la foi chrétienne. Il convoque la Diète d'Augsbourg pour poser la question de la soumission des princes du Saint-Empire convertis à la Réforme luthérienne : la réunion tourne finalement à son désavantage.
25 juin 1530 : les protestants présentent au souverain la Confession d'Augsbourg, texte fondateur du "Luthéranisme" rédigée par Philippe Melanchthon et Camerarius, rejetée par les théologiens catholiques. Charles Quint la fait proscrire par la diète.
20 septembre 1530 : Luther conseille aux princes protestants de se préparer à la guerre, et se forme alors la Ligue de Smalkalde menée par Philippe de Hesse.
19 novembre 1530 : la diète se termine : elle ordonne aux princes coalisés de se soumettre avant le 15 avril 1531, de rétablir dans leurs États la juridiction épiscopale et de restituer les biens de l'Église.
5 décembre 1545 : le pape Paul III convoque le concile de Trente. Les protestants ne reconnaissent pas le concile et l'empereur déclenche les hostilités en juin 1546 à la tête d’une armée puissante, armée par le Pape.
1547 : Charles Quint remporte sur Jean Frédéric de Saxe la bataille de Mühlberg , emprisonne Philippe de Hesse et obtient la soumission des princes rebelles.
1551 : Maurice de Saxe, alors allié de Charles Quint, réalise un renversement d'alliance pour délivrer le landgrave de Hesse-Cassel retenu prisonnier par Charles-Quint. Ce dernier est contraint à accorder une amnistie générale (paix de Passau) et le libre exercice du culte réformé.
3 octobre 1555 : signature de la paix d'Augsbourg. L'unité religieuse de l'Empire est sacrifiée au profit d'un ordre princier : chaque feudataire de l'Empire peut choisir laquelle des deux religions sera seule autorisée dans ses domaines (cujus regio, ejus religio, la religion du prince est la religion du pays).

Charles Quint en Méditerranée
L'empire de Charles Quint a le désavantage d'être dispersé et donc vulnérable aux révoltes intérieures mais aussi aux attaques ennemies des Français sur son flanc ouest, de leurs alliés turcs sur son flanc est et en mer Méditerranée des corsaires comme Arudj Barberousse.

1534 : Kheir el-Din Barberousse renverse le bey Moulay Mohamed de Tunis. Mulay demande alors à l'empereur d'entreprendre une expédition punitive contre Tunis, non seulement pour le rétablir sur le trône, mais aussi pour freiner la piraterie sur les côtes de Sicile et d’Italie.
29 mars 1535 : une immense flotte de l’Empire part pour Tunis et la prend le 21 juillet. Moulay Hassan devient un vassal de l'Espagne.
1540 : malade, Charles commence à envisager de se défaire du pouvoir. Il investit en secret son fils, le prince Philippe, du duché de Milan (investiture rendue publique en 1546)
1541 : Charles organise le siège d'Alger, mais son expédition se solda par un désastre et redonna aux barbaresques le sud de la Méditerranée.
1548 : Charles fait venir on fils pour le faire reconnaître comme héritier des Flandres et le présenter aux princes de l'Empire dans l'espoir que Philippe puisse un jour briguer la couronne impériale.
1553 : Philippe épouse Marie Tudor, son père lui offre le royaume de Naples. 11 avril 1555 : Jeanne, sa mère, meurt.
25 septembre 1555 : il se voit contraint de signer la Paix d'Augsbourg.

Fin de règne
22 octobre 1555, affaibli par la vieillesse et les maladies, Charles Quint convoque les chevaliers de l'Ordre de la Toison d'or et se dépouille de sa qualité de chef et souverain de l'ordre et fait promettre aux chevaliers de servir son fils comme ils l'ont servi.
25 octobre 1555 : il abdique solennellement, dans la grande salle du palais du Coudenberg où il avait été proclamé duc de Bourgogne, devant les mêmes états généraux des Pays-Bas. Il fait reconnaître Philippe comme le nouveau duc de Bourgogne, souverain des Pays-Bas.
16 janvier 1556 : Charles transmet son héritage espagnol à son fils.
1558 : Charles se dépouille de la Franche-Comté et ordonne aux électeurs du Saint-Empire de considérer désormais Ferdinand comme leur nouveau régent.
24 février 1558 : Ferdinand est élu Empereur des Romains.
21 octobre 1558 : Charles meurt de la malaria, reclus dans un monastère de Yuste.
_________________
L'herbe est verte, le ciel est bleu, Spectre c'est chouette.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Déc - 19:06 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Emilie


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2011
Messages: 6

MessagePosté le: Mer 28 Déc - 20:03 (2011)    Sujet du message: Biographie Charles Quint Répondre en citant

Génial *___*
Merci beaucoup, Tinaig Wink


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:04 (2017)    Sujet du message: Biographie Charles Quint

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Fiches de lecture -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com