LS1 Index du Forum

LS1
Bienvenue dans un nouveau monde, un monde d'hypokhâgneux et de littérature, bienvenue en LS1 ...

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le siècle de Périclès

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Fiches de lecture -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Camille BLEUNVEN


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2011
Messages: 29

MessagePosté le: Sam 5 Nov - 23:39 (2011)    Sujet du message: Le siècle de Périclès Répondre en citant

Le siècle de Périclès,


Jean-Jacques Maffre


Introduction


Périclès (490 – 429, typhus)
  • charge politique importante à Athènes pendant 30 ans : stratège (général)
  • chef charismatique => rassembler les partisans d'une démocratie radicale



Sources :
  • Hérodote, Enquête : guerres médiques
  • Thucydide, Histoires : guerre du Péloponnèse
  • Xénophon, Helléniques : relais de Thucydide
  • Diodore de Sicile (-Ier siècle), Bibliothèque historique
  • les « Atthidographes » : auteurs de l'Attique (Ephore, Timée de Taormine)
  • orateurs attiques des -Vè (Andocide) et -IVè siècles (Isocrate, Démosthène et Eschine)
  • historiens romains : Cornélius Népos
  • moraliste : Plutarque (-Ier ; -IIè), Vies parallèles (monographie à six hommes politiques athéniens dont Périclès)
  • philosophe : Aristote (-IVè), Constitution d'Athènes
  • épigraphes
  • auteurs romains plus tardifs : Vitruve (Ier) et Pline l'Ancien (Ier) / grec : Pausanias (Iiè) => connaître, attribuer et comprendre les peintures



I) Chronique d'un siècle de guerres et de rivalités acharnées
II) Politique, économie et société
III) Le bouillonnement intellectuel et la floraison philosophique, scientifique et littéraire


1) Le foisonnement des idées à Athènes et dans tout le monde grec


  • Les Présocratiques



recherche des explications causales
théories systématiques du Monde et de la Nature
=> rationalisme
=> spéculation abstraite susceptible de conduire au scepticisme et au relativisme


    • Héraclite d'Ephèse ou l'Obscur
      • « Tout s'écoule » (panta rheï)
      • logos = principe qui réuni la raison et le divin
    • Xénophon : Un (Dieu) = principe unique et premier de toutes choses
    • Pythagore : « c'est le nombre qui est l'essence des choses » et qui fournit le principe de l'exploration du Monde
    • Parmédine d'Elée : vision intellectualiste du monde, nie la multiplicité et le mouvement, seul existe l'Être éternel, immobile et immuable
    • Zénon d'Elée : impossibilité de la multiplicité et du mouvement => réflexion abstraite et paradoxe
    • Mélissos de Samos : critique radicale de la connaissance empirique
    • Empédocle d'Agrigente : Univers composé de quatre « racines », éléments fondamentaux sacrés et impérissables (eau, terre, feu, air)
    • Leucippe de Milet et Démocrite d'Abdère : atomiste (matérialisme athée)
    • Anaxagore de Clazomènes : Esprit illimité, éternel et tout-puissant = Raison providentielle



  • Les Sophistes



métèques => aucune ambition politique personnelle, paideia (éducation des autres) : rhétorique, dialectique sans scrupules
idées inspirées des Présocratiques
  • rationalistes
  • esprit critique
  • remise en cause de la morale traditionnelle
  • confiance en l'homme
  • préoccupations théoriques et pratiques



    • Protagoras : respect & justice
    • Hippodamos de Milet
    • Gorgias : discours rhétorique
    • Antiphon : fraternité humaine
    • Hippias : rapports de la nature et la loi dans en perspective relativisme



  • L'évolution des mentalités dans le derniers tiers du Vè siècle et la réaction athénienne contre les Sophistes



  • Socrate



adversaire des Sophistes
maïeutique par la dialectique


2) Le progrès scientifique


  • Les sciences théoriques



(astronomie et mathématiques)
  • Pythagoriciens : irrationnel
  • Hippocrate de Chios : mise au point géométrique
  • Démocrite, Hippias, Antiphon
  • Anaxaphore : progrès astronomique => réformes du calendrier
  • Démocrite : amélioration de cadran solaire



  • La médecine



progrès notable de l'anatomie et de la biologie
Hippocrate de Cos : médecine scientifique


3) La littérature


  • La poésie lyrique



aristocratique lyrisme chorale : Bacchylide de Céos, Pindare => enseignement moral fondé sur les valeurs traditionnelles
deuxième moitié du siècle → lyrisme populaire


  • Le théâtre
    • La tragédie



seconde moitié du Vème siècle


    • La comédie



  • Phrynichos
  • Eschyle : angoisse envers le destin
  • Sophocle : l'individu face à un choix qui engage sa responsabilité
  • Euripide : vive action



  • L'histoire



Aristophane


  • L'éloquence



né comme un genre littéraire (discours juridique)
Antiphon, Andocide, Lysias


IV) La création artistique


art classique : apogée au moment des guerres médiques => plus austère, rejet des influences orientales = classique sévère ou préclassicisme, style sévère en sculpture
  • art figuratif en peinture et en architecture
  • architecture de pierre sous-tendues par le soucis de la mesure et de l'harmonie

primauté artistique d'Athènes 450-420 : attraction des talents, maîtres à l'influence hors des écoles (Myron, Phildias)


1) L'architecture classique


  • 1ère moitié du Vème : ordre dorique pur, plan tripartite, cella en trois nefs, corrections optiques des lignes horizontales et verticales, temples hexastyles
  • 2ème moitié du Vème : constructions de l'Acropole → marbre, aucun n'est purement dorique
    • Parthénon par Ictinos et Callicratès
    • Propylées de Mnésiclès
    • temple d'Athéna Niké
    • Erechtheion



2) La sculpture classique


  • Le préclassicisme ou style sévère (490-450)



choc des guerres médiques => austérité, dépouillement, attitudes fermes, visages impassibles, animation, beauté idéal


  • Le premier classicisme (450-400)
    • Myron d'Eleuthères, le Discobole : spé du bronze
    • Polyclète d' Argos, le Doryphore (porteur de lance) : spé de la statue virile nue, debout, au repos mais animé par le balancement de légers mouvements contradictoires => canon (code de proportions)
    • Phidias d'Athènes : statues du Parthénon



3) La peinture, la céramique peinte, la mosaïque


  • L'archaïsme récent (525-480)

    • années 525 : révolution technique à Athènes de la céramique peinte par le « peintre d'Andokidès » = technique des figures rouges
    • deuxième génération plus réaliste : scènes de genre (duels anonymes, jeux érotiques, exercices sportifs), prédominance de la figure humaine et de ses compagnons (chien et cheval)



  • Le classicisme (480-400) => être fidèle au réel, idéal



    • Polygnote de Thasos : soucis d'expressivité, volonté de traduire l'éthos (caractère moral) d'un personnage par sa physionomie, profondeur, apparition du paysage
    • Micon d'Athènes : volume des personnages
    • Agatharcos de Samos le « skénographe » (un des premiers à peindre des décors de théâtre) : perspective, organisation de l'espace pictural
    • Apollodoros d'Athènes le « skiagraphe » : ombre, lumière, dégradé
    • Zeuxis d'Héraclée : atmosphère plus détendue
    • Parrharios d'Ephèse : spé du portrait vivant et réaliste, petits tableaux licencieux



peinture des vases presque exclusivement athénienne : catégorie des vases à fond blanc aux auteurs anonymes (scènes de genre)
vases attiques fidèles à la technique des figures rouges : style libre (470-425) → détachement des conventions, diversification et assouplissement de l'attitude des personnages


apparition de la mosaïque d'art (uniquement de pavement) : petits galets naturels blanc, noir, rouge




Conclusion


paradoxes
  • naissance de l'agnosticisme et de l'athéisme / formalisme religieux et superstition
  • démocratie / esclavage (loi de nature) et droits civiques limités à certaines personnes
  • liberté et autonomie / impérialisme de la ligue de Délos
  • guerre / douceur (scènes de genre, pardon, concorde : « l'harmonoïa »)

absence d'idées sociales (aucune réglementation des conditions de travail) => fatalisme (espoir dans les dieux et la fortune)
« Rien de trop » (temple de Delphes) : recherche d'un équilibre idéal mais catastrophes naturelles (Etna en 476), guerres
crises morales et remise en cause du passé => renouvellement de ces valeurs pour le bonheur de l'homme


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Nov - 23:39 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LS1 Index du Forum -> Fiches de lecture -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com